199aaa_-_Copie_2.jpg

Une envie de Socca et vous voila à Nice !

Socca2

Qui n’a pas goutté la Socca niçoise n’a pas visité le vieux Nice.

Véritable emblème de la cuisine niçoise, la Socca se présente sous forme de galette très fine cuite sur une plaque en cuivre ronde dans au four de préférence à bois. Elle est servie en portion découpées à la spatule.

 

Consommée chaude dés la sortie du four, c’est une excellente invitation à la visite du vieux Nice. Elle peut être relevé au poivre.

 

Sa consistance à la fois croustillante et moelleuse provoque à chaque bouchée une émotion gustative, mais une fois refroidie, sa nature un peut grasse reprend le dessus et le plaisir diminue.

 

La recette à base de farine de poids chiches est très simple mais requiert un tour de main pour ne pas dire un savoir faire.

 

La socca est vendu par des marchants ambulants, des échoppes traditionnellement servie dans un conne de carton ou servie dans des restaurants spécialisés dans la cuisine typique Niçoise. Les meilleures adresses sont le plus souvent dans la vielle ville de Nice. De part son mode de consommation, elle n’est pas vendue en super marché, c’est certainement la créatrice de la steet food !

 

Ses qualités nutritionnelles ont été utilisé pour la mérenda (le casse croûte) des pécheurs Niçois ou même pour constituer le repas du pauvre grâce à un coût de revient modeste.

 

D’un point de vu historique, la recette de la Socca nous vient de la nuit des temps. En effet, la cuisine à base de poids chiches fait sont apparition il y a plus de 8000 ans en Mésopotamie. De conquête en voyage de découverte, les recettes transitent par la Sicile, la Sardaigne , Gênes. Les différentes recettes se bonifient, s’affinent pour nous parvenir dans sa version à la fois simple et magnifique que constitue la Socca.

 

La Socca fait partie des spécialités culinaires typiques de la région Niçoise comme la pissaladière, le ban bagnat et la salade Niçoise.

 


En 1919, le maire François Goiran décide de la construction en hommage aux morts de la grande guerre. Le projet (de style art-déco)de l'architecte Roger Sé

...

Si il y a un monument des plus visité à Nice c’est la Cathédrale Saint-Nicolas de Nice plus couramment appelée l’église Russe.

Exemple flamboyant de l’archit

...

Le temple de DianeAttraction phare du parc Chambrun, ce kiosque est le cadeau du comte de Chambrun à sa femme vers la fin du 19eme siècle.

Dès 1890, il ac

...